Remise de 51 véhicules neufs de collecte et d’un tracteur, inauguration de 5 écoles primaires et de 5 cantines. L’Union des sociétés coopératives Kimbê (Ecookim) a fait fort, samedi 22 septembre 2018, en procédant à la remise de ces équipements et à ces inaugurations, dans la localité d’Amanikro située dans la com- mune de Sinfra, au bénéfice de ses producteurs.

Une action saluée par le Directeur général (Dg) du Conseil café-cacao (Ccc) et parrain de la cérémonie, Yves Brahima Koné. Il a même affirmé que s’il n’avait pas été invité, il serait Venu de lui-même. « Vous êtes un modèle et le Conseil café-cacao sera tou- jours à vos côtés pour vous aider à consolider vos efforts », a pro- mis Yves Brahima Koné, rendant hommage au chef de l’Etat, Alassane Ouattara pour la réfor- me de la filière café-cacao et à son épouse « qui a pris son bâton de pèlerin > pour lutter contre Vutilisation des enfants dans les plantations ; une vision dans laquelle s’inscrit Ecookim

Déjà, faut-il le souligner, le Dg du Ccc a assisté, dans la soirée du vendredi 21 septembre 2018, à l’hôtel président de Yamoussoukro, au diner de gala organisé par Ecookim à l’honneur de ses partenaires et ses producteurs.

Pour la cérémonie d’Amanikro, le préfet de Sinfra, Fofana Lassana, le maire de La commune, Bamba

Issa, le député, les autorités administratives, politiques, cou- tumières et religieuses, les par- tenaires institutionnels, finan- ciers et commerciaux d’Ecookim plusieurs producteurs et autres invités n’ont pas voulu se faire raconter l’événement.

Visiblement heureux de cette présence qualitative et quanlitative, le Dg de cette structure, Bamba Mamadou, au nom des 23 coopératives et 17 105 producteurs qui en sont Les membres, fait des précisions.

Pour les 51 véhicules, il a indiqué que 20% de la valeur des véhicules ont été financés par l’exonération accordée à Ecookim au titre de la parafiscalité à l’exporation par le Ccc.

Monsieur Bamba a souligné que 25% du prix de ces véhicules sont financés par les primes Fairtrade payés par les partenaires commerciaux. « Tous les soutiens et concours financiers viendront faciliter le remboursement du leasing accordé par notre partenaire financier la (Société ivoirienne de banque, Ndir) que nous tenons vivement à remercier », a indiqué Bamba Mamadou Adama.

Grâce à ses partenaires, Ecookim est passé de 4 000 ha exploités à 66 000 ha pour un volume collecté de 47 000 tonnes de cacao et 2 500 tonnes de cajou au cours de la présente campagne de commercialisation. « Après 14 ans d’existence, Votre action permet à Ecookim de s’inscrire résolument dans le développement durable par la création de 263 emplois permanents à ce jour.

Grâce au partenariat Ecookim, Ferrero et Ecom, les investissements communautaires réalisés à ce jour sont la réhabilitation de 10 écoles primaires, la construction de 10 écoles primaires dont 5 sont inaugurées ce jour, la construction de 30 latrines scolaires et d’un bâtiment pour le collège de Guézon, plus de 3 000 kits scolaires distribués », a annoncé M. Bamba sous des applaudissements nourris.

A l’écouter, Ecookim a mis en place: le Fonds de crédits socio- scolaires (Fcss) qui, au cours de cette campagne, a accompagné plus de 1 500 producteurs. IL a, en outre, parlé de la mise en place de l’initiative « Un enfant, un avenir » avec l’assistance technique du Mouvement ivoirien des droits humains (Midh). Relativement aux perspectives, la structure veut créer une institution de microfinance et une école de formation dénommée « Ecole café-cacao ».

Les coopératives ayant bénéficié des écoles sont :

– Le Rocher de Sinfra (section Amanikro)

– Coopasid de Guéhibly (section Batekro)

– Cakib de San-Pédro (Section Hermankono)

– Ecojad de Daloa (section Kpayarabo)

– Cnibo de Soubré (section Dobré).