ECOOKIM s’oblige à promouvoir l’éducation et faciliter l’accès à l’école dans les zones rurales. Elle vise aussi à accroître les systèmes formels d’éducation, renforcer les initiatives et les politiques nationales sur l’éducation et le travail des enfants. Cet engagement de l’Union d’offrir de meilleures conditions d’apprentissage aux enfants en milieu rural se traduit par la construction d’écoles et de latrines scolaires dans les communautés productrices de cacao. En effet, avant la construction de ces écoles, l’on avait constaté un faible taux de scolarisation dans certaines localités du à l’insuffisance d’infrastructure. Par ailleurs, les enfants étaient confrontés à certaines difficultés telles la distance  à parcourir pour se rendre à l’école la plus proche (plus de 4 km souvent), le surnombre dans les salles de classe les obligeant à occuper un table-banc à 3 ou 4, l’état précaire de certains bâtiments occasionnant l’arrêt des cours lors des intempéries.